L’ imposteur ou le donneur de leçon….

Le donneur de leçon est un maître tailleur, il vous habille pour l’hiver et pour toutes saisons. Le bougre est généreux, il pratique le sans frais.

L’infortune est souvent son uniforme, il aime se parer de riches vêtements qui ne sont toujours pas siens, le mignon a son petit genre: le dadais.

Il est chef de guerre, chef à volonté ! Des missiles aux missives, il manie la plume d’artillerie et frappe à distance. L’art du camouflage se cache dans des merveilles d’actions anonymes, tout est parfaitement exécuté, au pied de la lettre.

J’ai un jour vu le spectacle : des pigeons voyageurs larguaient des bombes, des lettres crachaient le feu, il n’y avait pourtant pas de morts. Une odeur affreuse se dégageait à chaque fois des scènes de combat, on pouvait renifler la honte. Les soldats pleuraient, riaient : le général tremblotant se cachait sous sa tente et affichait son néant, tout son être.

Quelque soit son métier ou accoutrement, il ne trompe pas l’oeil expert : sa malveillance, sa jalousie et ses rancunes se dissimulent derrière la rondeur souriante et mielleuse.

Ami imposteur, je te salue et te fais grâce de cette citation du Dalaï Lama : « L’ennemi est un très bon professeur ».