La tisseuse de bonne aventure

Ta vie ne tient qu’à un fil, tu le sais et qu’importe le destin, les visions de cette tisseuse de bonne aventure, tu dois vivre et accomplir ta mission.

Sois fière de ton passé, de ce que tu es, tu étais tantôt neigeuse sur le Ben Nevis, tantôt immaculée au petit matin sur les plages de Normandie : quelle beauté, quelle poésie !

Te souviens-tu aussi de ton périple au Cachemire ou encore du pays si doux, Ceylan ?

Tu es un carnet de voyages à toi seule, une projection privée, j’imagine le cliquetis du projecteur, la bobine et le film qui défile sur l’écran de tes yeux bleus.

Te voilà maintenant manteau, ton port est droit et élégant, tu protèges et enveloppes, tu n’as ni chaud ni froid et on ne te quitte pas.

J’aimerais te dire une chose : l’amour protège du froid mieux que toi encore.

Oui, toi aussi tu as le droit à ta manteline, à ta cape, à être  couvée par tous temps, lovée et épaulée. Cela te va d’ailleurs si bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *